Expositions, Foires, Galeries

Paris Photo 2022

Pour son 25e anniversaire, la grande foire consacrée à la photographie retrouve sa dimension internationale

Après une édition 2021 encore fortement marquée par le covid – beaucoup de pays restaient soumis l’an dernier à des interdictions de voyager-, la foire renoue cette année avec les participations étrangères. Sur les 183 exposants réunis au Grand Palais Éphémère (contre 149 l’an dernier), environ 70%  viennent de l’étranger, en provenance de 31 pays différents. Les Américains sont les plus nombreux, avec 32 exposants (contre seulement 20 l’an dernier). Les Asiatiques font également leur retour (14 exposants, contre 5 l’an dernier).

Confirmée dans les lieux pour sept ans par le contrat signé en début d’année avec la RMN-Grand Palais (contrairement à la FIAC éjectée par Art Basel*), la foire, propriété de RX France, poursuit sa route dans une certaine continuité sous la direction de Florence Bourgeois.

On retrouve, comme les années précédentes :
– le secteur Principal, à l’entrée (côté École militaire), rassemblant les galeries traditionnelles
– le secteur Curiosa, situé dans l’extension Galerie Eiffel, consacré à la création émergente et réunissant cette année 16 solo shows de jeunes photographes sous le commissariat de Holly Roussell, curatrice au Ullens Center for Contemporary Art à Pékin.
– le secteur Éditions, côté tour Eiffel rassemblant 32 éditeurs de 9 pays, qui accueillera jusqu’à dimanche plus de 300 séances de signatures d’artistes.

Créé en 2018 en partenariat avec le ministère de la Culture et soutenu par le programme Women in Motion de Kering, le parcours Elles x Paris Photo s’attache à mettre en lumière le travail des femmes photographes présenté dans la foire. Confié cette année à Federica Chiocchetti, directrice du musée de Locle (Suisse) comme la commissaire de l’an dernier (Nathalie Herschdorfer), le parcours épingle 77 œuvres (photographies ou livres) d’artistes féminines.
Encore limitée à 20% il y a cinq ans, la proportion de femmes exposées à Paris Photo représente aujourd’hui un tiers des photographes. On progresse…
Certaines galeries jouent le jeu, comme Ceysson & Bénétière qui consacre tout son stand, situé juste en face de l’entrée, à l’artiste féministe ORLAN, dont les performances et les interventions sur son propre corps réalisées dans les années 1970 restent tout à fait percutantes.

À noter que l’invité d’honneur de cette 25e édition est une invitée, l’actrice espagnole Rossy de Palma. Celle-ci a sélectionné à travers la foire 25 œuvres qui correspondent à son univers esthétique.

Avec une offre renouvelée par la présence de nombreuses galeries présentes pour la première fois – c’est le cas de 25% des exposants cette année -, Paris Photo offre une très grande diversité de propositions et de tendances, incluant aussi bien la photographie historique que les recherches les plus contemporaines du medium. Elle attire par conséquent un public très large, allant du simple amateur au collectionneur le plus pointu. Parmi les visiteurs présents au vernissage se trouvaient de très nombreux groupes de représentants de musées étrangers, signe du grand intérêt porté à cette manifestation par les spécialistes du monde entier.

Reste à savoir, dans le contexte de crise que nous traversons et l’explosion des coûts de transport et de production liés à l’inflation, comment le marché de l’art va évoluer, en dépit des derniers records affichés par les maisons de ventes publiques.
Si Paris Photo a maintenu cette année ses prix de location à des niveaux très raisonnables (2 à 3% d’augmentation pour les exposants), la foire a subi de plein fouet l’augmentation du prix de location du Grand Palais éphémère, qui a bondi de 30%. Si la crise se maintient, cette situation sera difficilement tenable.
Par ailleurs, l’organisation de ces grandes foires, et l’impact carbone qu’elles entraînent par le transport des œuvres, des équipes d’exposants et des visiteurs, soulève également de plus en plus de questions.
Vaste débat, auquel il n’est pas simple d’apporter des réponses…
En attendant, Paris Photo 2022 est là et sa visite vaut largement le déplacement, si vous n’êtes pas trop loin !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Paris Photo 2022
Grand Palais Éphémère
Place Joffre
75007 Paris
Du 10 au 13 novembre
Du jeudi au samedi de 13h à 20h, dimanche de 13h à 19h.

*voir l’article consacré à « Paris+ par Art Basel » : http://www.parisartnow.com/paris-par-art-basel-au-grand-palais-ephemere/

Photo de titre : Focus sur ORLAN à la galerie Ceysson et Bénétière, Paris Photo 2022 © Isabelle Henricot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *